Cours de Capoeira à Nantes – Groupe Ginga Nagô

Association dispensant des Cours et Stages de Capoeira tous niveaux, pour enfants, adultes depuis 1995 à Nantes et son agglomération

La Cantrie aux couleurs cariocas

La Cantrie aux couleurs cariocas

samedi 18 avril 2009 – Vignoble

Art populaire à part entière, la capoeira est une manière de « chanter et de danser la liberté ».

Art populaire à part entière, la capoeira est une manière de « chanter et de danser la liberté ».

 

La planète capoeira tourne aux rythmes du Brésil ce week-end en bords de Sèvre.

1Du Brésil à la Pologne

Ginga Nagô a investi les anciennes caves de la Cantrie depuis jeudi. L’association y tient ses 10e Rencontres internationales de capoeira et d’arts populaires brésiliens. Pas moins de 130 spécialistes de la discipline ancestrale, à mi-chemin entre la lutte et la danse, y participent. Venus des six coins de l’Hexagone mais aussi d’Angleterre et de Pologne, ils profitent des conseils d’une dizaine de maîtres capoeristes d’origine brésilienne.

2Les enfants aussi

Inventée par les esclaves au Brésil, la capoeira fait de plus en plus d’adeptes. Les enfants s’y mettent très tôt à l’image de Bastien et Vincent, 10 ans, qui suivent des cours depuis quatre ans déjà. Le jeune Nantais et son petit camarade ancenien étaient présents jeudi pour la journée consacrée aux enfants. Ce qui leur plaît le plus ? « Les acrobaties et la musique ».

3Arts populaires

Berimbau, pandeiro, atabaque ou reco-reco… Ces instruments sont indissociables de la capoeira. Mode d’expression corporelle, sociale et artistique, la capoeira se veut« une lutte pour la liberté ». Elle repose sur une grande part d’improvisation et de spontanéité et brise les barrières culturelles, sociales et générationnelles. « Ici, on respecte l’autre et ses différences. C’est une philosophie de la vie ».

4Grand public

Les Rencontres allient formation des capoeiristes européens et diffusion des arts traditionnels brésiliens. Deux expositions sont ainsi visibles sur le site dont les photos en noir et blanc du Clissonnais Benoît Tessier. Les visiteurs sont aussi invités à participer à une soirée brésilienne, aujourd’hui, à partir 20 h (5 €). Au programme : démonstrations de capoeira, danses, chants et musiques brésiliennes. Sans oublier la roda de clôture dimanche après-midi (gratuit).

Rémi Certain